Savoir se taire

22012010

chut.jpg

Comme tout le monde j’ai suivi l’actualité concernant le séisme en Haïti. Oui j’ai pleuré car j’ai des amis en Haïti. Ils sont en vie et c’est l’essentiel. Ils n’ont plus de maison mais ils ont trouvé refuge chez d’autres membres de la famille. Ils tiennent le coup.

Mes amis haïtiens de Montréal ont entamé des démarches pour rapatrier les membres de leur famille et je les soutien. Il y a cette vague de bonne volonté qui est bien présente et il y a le gouvernement canadien qui freine cet enthousiasme. Et moi je rage en silence. Je rage car je sais que trop de monde souffrent et que le gouvernement canadien agit trop lentement. Je me tais.

Je vois les médias qui focalisent sur les mauvaises choses qui se passent en Haïti et beaucoup de québécois ne connaissent rien sinon leur petit monde et leurs sales préjugés. Les médias parlent d’un groupe d’Haïtiens affamés qui piétinent des biscuits car un individus a induit le groupe en erreur sur la date de péremption, d’individus qui pillent les ruines. En soit d’en parler c’est bien mais le message passe mal par ici au Québec.

Quand je vois des gens du Québec comparer la dévastation d’Haïti à la crise du verglas je suis outrée. Quand j’entends des individus québécois dire que les haïtiens sont des barbares et que leur comportement reflète de l’ingratitude je suis en colère.

Parfois le silence est mieux que tout autre. Je ne crois pas que nous saurions mieux nous comporter si nous étions dans leur situation.

Je me tais, je sais me taire quand c’est le temps. Je sais aussi que mes amis haïtiens peuvent compter sur moi pour parler de ce qui arrivent sans être jugé. J’ai honte d’être une citoyenne canadienne en ces circonstances. La lenteur d’agissement du Canada me dégoute encore une fois.







Mes amours, mes trésors, vo... |
naturolife |
greengreen |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'Antre du Docteur Faust
| nous...
| kryslaro